Partie intégrante de la MTC, le TUINA partage la même approche, celle d’appréhender l’homme dans sa globalité et son environnement. Là où les plantes, les aliments de la pharmacopée ou de la diététique ou encore l’aiguille de l’acupuncteur agissent pour rétablir un équilibre énergétique, dans le Tuina, c’est la main du thérapeute qui tient ce rôle. Elle est l’élément d’un contact privilégié autant au moment du bilan énergétique (prise de pouls) que celui du soin. Dans ces instants, le praticien n’est plus dans le mental mais dans ses mains ou ses doigts qui sentent battre la vie, bouger les articulations, se tendre ou se détendre les muscles … Ancré dans la Terre, il agit sur un corps avec sa propre énergie et sa sensibilité.

 

TUINA signifie pousser (TUI - 推) et saisir (NA - 拿), techniques et manœuvres utilisées pour disperser les blocages énergétiques, stimuler ou tonifier l'énergie. Du point de vue de la MTC, la liberté du mouvement repose essentiellement sur la libre circulation du Qi et du Sang dans les méridiens, celle-ci pouvant être entravée par des traumatismes plus ou moins violents.

Au quotidien, notre corps est soumis à de nombreux déséquilibres physiques ou psychiques liés au stress, à l’émotionnel, aux mauvaises postures … entraînant des contractures ou des douleurs. Une accumulation des énergies perverses externes (froid, vent, humidité…) peut également obstruer les muscles et les tendons, les articulations et les méridiens. De même, chaque organe et entraille étant associé à un méridien, un déséquilibre organique peut impacter le méridien correspondant et créer des douleurs ou des blocages énergétiques sur son trajet. La circulation du Qi et du Sang dans les méridiens est alors moins fluide et les tissus moins bien nourris. Plus installés ces troubles provoquent des réductions de mobilité, des lésions ostéo- articulaires, de l’arthrose …

 

A l’issue du bilan énergétique, le praticien élabore un protocole de soin basé sur des techniques codifiées dont l’objectif est de rétablir la circulation du Qi et du Sang dans les zones concernées, d’améliorer la mobilité et de calmer la douleur. L’interrogatoire sur les caractéristiques de la douleur trouve toute sa pertinence au cours de la consultation car elle permet d’identifier les causes de la maladie (atteintes externes, émotionnelles ou physiques …) L’utilisation des ventouses peut être un complément efficace aux pratiques de Tuina. La stimulation manuelle des points d’acupuncture permet aussi de compléter les gestes du Tuina pour rétablir les déséquilibres énergétiques.