Acupuncture
acupuncture


méridiens

Le système des méridiens est à la base de toute la MTC qui très tôt, a identifié un corps invisible dit "énergétique" reliant dans un tout cohérent les organes, entrailles et tissus du corps humain pour y entretenir la vie. Celui-ci relie aussi l'Homme à son environnement et en particulier, à la Terre et au Ciel. Cet axe Terre Ciel correspond chez l'être humain à l'axe énergétique Shao Yin  ou bien à l'axe Rein Coeur.

 

365 points d'acupuncture sont utilisés et repérés sur le corps énergétique. Ce nombre n'est pas sans lien avec les 365 jours de l'année. Il en est de même pour les douze méridiens principaux et les douze mois de l'année.

Situés le long des méridiens à la surface de la peau, les points d'acupuncture sont des portes de communication entre l'Homme et son environnement par lesquelles l'énergie vitale ou pathogène peut entrer et sortir. Physiquement, ce sont des points de moindre résistivité électrique.

 

Reconnue par l'OMS (Organisation Mondiale pour la Santé), l'acupuncture consiste à activer ces points avec des aiguilles (à usage unique) en vue de réguler la circulation du Qi dans les méridiens ainsi que les fonctions physiologiques, organiques et psychiques ciblées.

 

Après un bilan énergétique, le praticien établit une prescription de points conforme au principe de traitement. Dans l'exemple d'une lombalgie par vide de Qi du Rein, il choisira des points pour soulager la douleur et d'autres pour tonifier l'énergie du Rein.

Il pourra éventuellement faire usage de moxibustion qui vise à réchauffer les méridiens et à expulser le froid à l'aide de moxa à base d'armoise en bâton ou sur aiguille. L'utilisation de ventouse fixe ou non après la puncture peut s'avérer efficace dans le traitement des douleurs.

 

L’acupuncture permet de traiter, souvent en complémentarité avec d’autres pratiques, une variété de « déséquilibres » liés aux systèmes tendino musculaire ou ostéoarticulaire (tendinite, arthrose ...), respiratoire (bronchite, asthme ...), gastro-intestinal (calculs, diarrhée ...), nerveux (stress, dépression) etc. Elle contribue aussi à soulager divers maux courants (céphalées, nausées, problèmes liés aux règles ...), mais elle ne saurait guérir certaines maladies graves ni pallier des déficiences génétiques.

Elle joue un rôle important dans la prévention des maladies. En accroissant l’activité fonctionnelle des Organes et Entrailles ainsi que la circulation du Qi et des liquides organiques, elle permet d’équilibrer l’ensemble des systèmes de l’organisme.

Il en résulte un renforcement des processus d'autorégulation et de guérison qui empêchent la maladie de trouver un terrain propice pour s’implanter.

 

 


massage chinois
pharmacopée chinoise
diététique chinoise